Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

[Officiel] - An Braz - le hussard des mots

"Evoquant dans ses poèmes des thèmes aussi divers que les problèmes de société, le quotidien, l'amour... ; de coup de gueules en coups de coeur, An Braz laisse filer sa poésie sur les rives du Styx et ailleurs..." Cyr

L'Imaginaire Poétique

La poésie est un monde imaginaire où les vers ont des pieds.

En savoir plus

Haïku

Les haïkus sont un peu les tweets de l'univers de la poésie et de la littérature...

En savoir plus

Egalité des Sexes

Dans un sens, les bisexuels sont à l'avant-garde de la parité...

En savoir plus

La Caverne "2.0"

Une caverne, une caverne, en charnier de l'Humanité

Où s'entassent les ombres de leurs sombres chinoiseries

Qu'ils fomentent hardiment avec l'ardeur d'un dévot bêtifié,

Persuadés par les vapeurs d'éther de leurs propres tromperies.

 

Une caverne où s'écoulent des vérités imagées, imaginées

Dans le clair-obscur du dupe réconfort talionique

Qu'enorgueillit l'avare convoitise d'un malheur donner

Pour la paresseuse jouissance d'une fantaisie colérique.

 

Une caverne où s'écroulent les réalités sous d'injustifiées injustices

Engendrées par une victimisation infantilisante grandissante

Dont les dehors scellent dans un caveau d'artifices

Les artéfacts embryonnaires d'une pensée épanouissante.

 

De cette caverne grotesque que peuplent les immondices

D'un monde qui transpire l'écho de son implosion

Je m'enfuis vers des paysages plus propices

Où le regard vous renvoie à votre propre horizon.

 

Je m'évade de vos prairies fumeuses, fumistes rêveries,

A la poursuite d'une aire déserte de vos mirages en liesse ;

Dans l'espoir d'une ère qui n'ait pour desserte la supercherie,

Je fuis vos fois et jugements pour l'aloi et la justesse.

 

Sur ce tortueux chemin excavé par le sceau cratériforme

De vos vaines craintes vampiriques, sans aurevoir

Je disparais de vos préceptrices ignorances difformes ;

Je disparais de votre plat onirisme et vos mémoires.

 

Et les Hommes peignent, peignent leurs pervers désirs

Dopés à la fantasmagorie de vagues désillusions

Dans cette caverne aux parois décrépies d'avenir

Stigmates d'un mal dont on banni le nom.

 

© An Braz 

 

Article déposé auprès d'un Huissier de Justice

En savoir plus

Permettez-Moi

(En réponse à "Je Ne Veux Pas Mourir" de Marka)

 

 

Permettez-moi, Marka,

De répondre à votre chanson,

Vous exposer ici le cas

De, sur ce sujet, ma position ;

Vous faire comprendre tout l'enchantement

Qu'il y a à ne pas vivre éternellement :

 

Il n'y a point de drame

A avoir vécu,

A faire pleurer des femmes

De souvenirs entendus ;

J'ai plaisir d'un avenir inassuré,

Mais vous, vous faites ce que vous voulez.

 

Je ne voudrais pas vivre éternellement,

M'éterniser jusqu'aux tourments,

Tourner en rond comme les aiguilles d'une pendule

Jusqu'à se pendre comme un vrai nul ;

Je ne voudrais pas vivre éternellement,

M'éterniser jusqu'aux tourments :

Moi qui ai du mal avec les redondants quotidiens

J'ai pas envie d'regretter de voir le matin.

 

Vous, vous faites comme vous voulez

Mais je n'veux pas être éternel,

Les habitudes, je n'veux y goûter :

L'insouciance est si belle ;

Je ne veux pas comme vous

Compter les enterrements

Et puis regretter d'avoir été fou

D'avoir agi si égoïstement.

 

Je ne voudrais pas vivre éternellement,

M'éterniser jusqu'aux tourments,

Tourner en rond comme les aiguilles d'une pendule

Jusqu'à se pendre comme un vrai nul ;

Je ne voudrais pas vivre éternellement,

M'éterniser jusqu'aux tourments :

Moi qui ai du mal avec les redondants quotidiens

J'ai pas envie d'regretter de voir le matin.

 

Je ne voudrais pas vivre éternellement,

M'éterniser jusqu'aux tourments.

 

© An Braz

 

Article déposé auprès d'un Huissier de Justice

En savoir plus

Photos

 

Les (albums) photos : quelle horreur ! ... figer des souvenirs sans le passage du temps.

 

En savoir plus

Rivières Souterraines

 

Mon cœur est sec comme un désert... Et sous ses dunes se cachent des torrents de vie !

 

En savoir plus

Le Miroir

 

Il n'est pire chose qu'un miroir : être confronté à soi-même et, quoiqu'on fasse, ne jamais pouvoir être en désaccord...

 

En savoir plus

Des Bulles

 

Ma vie est pleine de bulles : j'alterne entre les bars en bouteille et les bouteilles au bar...

 

En savoir plus

Inconstance

 

Le plus beau, chez une femmec'est son inconstance et son éphémérisme qui nous forcent à apprécier chaque instant.

 

En savoir plus

Déesses

 

Les femmes sont des déesses... Mais toutes ne sont pas vouées au même culte...

 

En savoir plus

Le Temps

 

Le temps file, que l'on tisse ou non sa vie...

 

En savoir plus